Par Josée Durocher

Elle a une étincelle au coin de l’œil qui ne dément pas : Vicky Lemieux, fondatrice de Milieux de vie Supervisés, m’a fait le cadeau de discuter avec moi de sa toute nouvelle offre de service en ligne qui sera lancée dès le 2 avril 2021 dans le cadre de la Journée mondiale de la sensibilisation à l’autisme.

J’adore Vicky et comment elle perçoit l’autisme! Mais ce que j’aime par-dessus tout, c’est qu’elle en parle en des termes positifs, ce qui rend la sensibilisation d’autant plus intéressante.

Un quatuor

Ils sont déjà quatre colocataires dans l’appartement supervisé de l’entreprise, et tout se passe vraiment bien. Un couple s’est même formé parmi les protagonistes, et tout le monde voit ça d’un très bon œil, car l’amour, bah ça fait partie de la vie et c’est beau la vie!

Dans un article paru en 2019 et intitulé « Milieux de vie Supervisés, une entreprise axée sur les besoins des personnes autistes », je présentais l’entreprise en expliquant son GRAND « pourquoi ». Tout cela a fait des petits depuis, l’équipe s’est agrandie, et l’entreprise est de plus en plus connue. L’équipe de Vicky Lemieux répond à de réels besoins dans la communauté autistique!

Cette équipe faite de collaborateurs et interprètes autistes, impliquée au niveau de la nouvelle offre de service web, est composée de Mylène Legault (Aspergurl), Richard Marcotte (Je suis tombée en bas de ma bulle), Lise Senécal, Molianne Morneau, Lucilla Guerrero (Autcréatif) et Amélie Bouthot, (travailleuse sociale). Il s’agit de personnes autistes ou non, qui ont à cœur de contribuer à leur prochain tout en déployant une multitude d’outils destinés aux personnes autistes et leur famille.

Une pandémie qui change bien des choses

« Les services que nous donnons ici normalement à l’appartement supervisé — c’est tellement cool, car on parle de tout — tournent autour de la vie domestique… Mais on sait que le cerveau autistique ne généralise pas bien l’information. Donc, un apprentissage fait dans un certain contexte n’existe plus dans un autre qui peut être pourtant très semblable », m’explique Vicky dont le parcours professionnel fait foi de 22 ans d’expérience en autisme.

« Nous allons recréer la communauté que nous avons à l’interne… à l’externe. Toutes les réflexions que nous faisons dans le concret, nous allons les faire dans le virtuel. Les gens qui participeront voudront un milieu de vie satisfaisant et faire grandir leur autonomie. Virtuellement, on fera des ateliers interactifs… la majorité se feront aussi par des autistes pour des autistes! »

C’est à partir de différentes pièces de l’appartement de Milieux de vie Supervisés que tout cela se fera. Ces ateliers interactifs dureront environ 90 minutes, et c’est à gager que les gens en redemanderont! Même la chambre à coucher servira de théâtre à ce genre d’atelier, c’est tout dire!

De la simplicité, de la clarté et de la cohérence seront au menu, et tout le monde sera traité aux petits oignons. Et lorsque le présentiel recommencera, plein de possibilités de services seront proposées.

En résumé…

Même si l’avenir est encore incertain côté pandémie, Vicky Lemieux et son équipe avancent d’un pas sûr vers demain. Effectivement, c’est à coups d’interventions Web qui prendront forme en des conférences-ateliers ou en séances individuelles que les débuts de cette nouvelle offre de service, j’y mettrais ma main au feu, ne sauront que plaire. La résultante en sera que plus positive, et la clientèle ciblée en redemandera.

Ces gens qui œuvrent au sein de l’équipe de Vicky Lemieux et Vicky elle-même inspirent la confiance et l’envie de se dépasser. Quel beau terrain de jeu qu’un projet de vie pour se réaliser! Il ne faut surtout pas oublier que c’est en sourire et en douceur que les apprentissages se font, et c’est de succès en succès qu’ils donnent envie d’en connaître davantage!

Si vous souhaitez en savoir davantage au sujet de Milieux de vie Supervisés, n’hésitez surtout pas à vous abonner à leur page Facebook professionnelle. Vous serez ainsi à l’affût de tout ce qui s’y passe!