Erich Preach, la tornade colorée du showbiz québécois

Par Josée Durocher

 

Il est volubile, rieur, intelligent, créatif et original – sans compter qu’il est à craquer avec ses allures de jeune débutant, lui qui à 38 ans semble être encore dans la vingtaine –, le Preach que j’apprends à connaître me soulève de toute sa sincérité, et il en fera autant pour vous, j’en suis certaine!

J’aimerais tellement ça vous dire que c’est moi qui le découvre et qui, de surcroît, découvre toutes ses couleurs, mais il n’en est rien. Erich Preach fait son petit bonhomme de chemin en se formant professionnellement au gré des rencontres qu’il fait depuis un moment.

J’aime son sourire franc, son franc-parler, ses yeux rieurs et son rire authentique. Oui, franchise, honnêteté, authenticité forme l’homme de qui je vous cause et c’est encore bien peu dire à son sujet!

Preach en rétroactivité

Dernièrement, on a pu constater ses talents d’auteur et de comédien dans le dernier BYE BYE 2020, et son passage a fait jaser tout le Québec dès le lendemain.

« C’est une grosse affaire le Bye Bye! », m’explique un Preach qui a toutes les raisons d’être fier de lui. Oui c’est une grosse affaire. Il a bien raison de le dire et à déguster ses talents, on en redemande encore pour les années à venir et les prochains Bye Bye

Bien sûr, on a eu le plaisir de le voir jouer dans des webséries déjà et on espère le revoir jouer encore. L’arène de Télé-Québec en est un bon exemple. Mais le Preach que je connais désormais est un homme d’une polyvalence certaine, et on entendra encore parler de lui bien des fois, j’en suis certaine.

Animateur aussi!

Coanimateur du podcast Aba & Preach depuis belle lurette, il est également coanimateur du podcast Les Fallopes avec Mélanie Couture, humoriste et ancienne sexologue.

C’est d’ailleurs à ce même podcast que j’ai été invitée pour parler d’autisme et de sexualité en janvier 2021 et j’ai adoré mon expérience. J’y ai découvert là un gars vraiment formidable, ouvert sur les autres et leurs différences, et j’ai beaucoup aimé interagir avec lui! (consulter la section Médias de ce site pour visionner ce podcast)

Humoriste et bien plus encore!

Preach est humoriste. Mais ce serait de le définir dans un trop petit espace créatif de le maintenir seulement dans ce rôle. Auteur, animateur, danseur, chorégraphe, comédien, etc., il caresse ses rêves comme je caresse les miens, c’est-à-dire, aussi souvent qu’il le peut, et aussi grands qu’ils peuvent l’être!

Des limites en rêverie, il n’en a pas! Car s’il en avait, il en mourait, c’est certain! Il est donc tout ce qu’il veut et il veut beaucoup de choses! D’ailleurs, à ceux qui le rencontrent pour la première fois, il ne se gêne pas pour dire qu’il veut tout faire!

Pas peureux pour deux sous, le Preach que je connais de plus en plus, sait nous intéresser aussi par une philosophie de vie, encore une fois, très ouverte sur les autres. La fameuse idéologie du « donner au suivant » faisant partie prenante de cette vie qu’il chérit de blague en blague, de pas de danse en pas de danse et de sourire en sourire, sur la scène ou dans la rue.

Il est très reconnaissant à tous ceux qui ont croisé sa route et qui lui ont donné une chance ou un conseil. Inébranlable dans cette reconnaissance, s’il voit qu’il ne peut redonner à ceux qui ont presque tout, il remerciera autrement, en donnant aux autres.

« Ça arrive parfois que des plus jeunes me demandent des tuyaux, des conseils… c’est oui, toujours, et c’est ma manière de remercier », m’explique-t-il en plusieurs mots que j’ai dû concilier en peu de phrases pour les besoins de ce texte.

Preach, c’est un gars charmant au parcours pour le moins atypique qui nous donne envie, à son contact, d’être de meilleurs humains. Outre le fait qu’il a de la jasette « en veux-tu en v’là », il est tout sauf une tête brûlée ou pire, une tête enflée.

Vous pouvez le suivre sur sa page Facebook en cliquant ici. Vous pouvez vous abonner à son podcast Aba & Preach en cliquant ici et vous délecter de ses interventions dans le podcast Les Fallopes en cliquant ici.

Je rencontre énormément de gens pour les interviews faites sur ce site Web et j’aime toujours beaucoup ça. Mais je dois dire que ma rencontre avec Erich Preach en restera une que je chérirai longtemps et si l’occasion se présente à nouveau d’échanger avec la tornade colorée qu’il est, je répondrai un oui retentissant à cette invitation.

J’aime les gens vrais, j’aime les grands et c’en est un… à n’en pas douter!