Par Josée Durocher

Moi qui avais fait vœu de célibat depuis longtemps déjà, j’ai revisité ma pensée de solitude il y a quelques mois déjà. On a beau dire, on a beau faire… ce n’est pas toujours évident d’être célibataire! D’autant plus que je n’ai pas une vie déchaînée et quand je disais être seule, c’était que j’étais véritablement seule. L’amour? C’est le calme plat depuis plusieurs années de ce côté, et je ne m’en plaignais pas.

Mais, puisqu’il n’y a que les fous qui ne changent pas d’idée et que je ne suis pas folle (non, non, je vous l’assure [rires]), je considère désormais le célibat par choix comme chose du passé.

Que reste-t-il de nos amours?

Mais qu’est-ce qu’une fille peut bien faire quand elle ne sait plus flirter et qu’une pandémie prend toute la place? Le Web, mes amis, le Web!

C’est donc avec (peu d’enthousiasme, je vous le jure) que je me suis inscrite sur beaucoup de sites de rencontres amoureuses. Inutile de vous dire ici que de ces inscriptions j’en ai conservé seulement que deux, sur des sites plutôt connus.

Parce que tous les sites ne sont pas de qualité et encore moins les gens qui les fréquentent! Plus c’est gratuit, plus c’est du n’importe quoi ! Désolée pour les gens sérieux qui s’y retrouvent, mais je n’en ai trouvé aucun qui méritait ce titre, pas plus que la mention « savoir-vivre » qui s’est probablement perdue à cause d’un flagrant manque d’éducation!

Et, je ne sais pas si c’est parce que nous sommes en pleine pandémie, mais la galanterie chez ces messieurs laisse franchement à désirer! Elle est inégale, inadéquate pour ne pas dire inexistante tout simplement!

Si vous voyiez le genre de messages que j’ai reçus déjà! Je demande ici aux hommes d’écrire aux femmes comme ils aimeraient qu’on écrive à leur sœur ou à leur mère! Cela hausserait, et de loin, la qualité des messages envoyés!

La « cruise » en pandémie

Bon, ma montée de lait terminée, je dois tout de même dire qu’en près de deux mois j’ai communiqué avec quatre hommes très corrects. Mais rien. Aucune flammèche d’un côté comme de l’autre… ou si peu.

Mais c’est bien beau le flirt écrit ou chuchoté au téléphone, les salles virtuelles où l’on fait plus ample connaissance, reste qu’un moment donné, c’est le présentiel qui décide.

Rassurez-vous immédiatement. Coronavirus oblige. J’ai rencontré avec mon masque ou à deux mètres de distance. Toutes les mesures ont été prises pour ne mettre personne en danger.

Je ne sais pas si c’est parce que la maladie peut frapper n’importe où et à peu près n’importe quand, mais si j’ai un rendez-vous dans un parc, j’en vois d’autres qui se rencontrent pour la première fois aussi et j’en vois beaucoup!

Sommes-nous indubitablement en mal d’amour que nous soyons prêts à mettre nos vies en danger? Je me le demande souvent quand je vois ces couples à leur première rencontre, se bécoter sur un banc public ou même partager une bouteille de rouge à même le goulot et en plein après-midi svp!

Je sais que certaines personnes bien intentionnées m’écriront pour me conseiller de rester prudente et je le suis, promis. Et parti comme c’est là, ce n’est pas demain la veille où je m’adonnerai à des p’tits becs mouillés assise sur une table de pique-nique!

Si certains se sentent invincibles et que d’autres ont si peur de mourir qu’ils semblent vivre comme un « last call » de l’amour dont ils ne peuvent se défaire, moi, bien sagement, j’attends celui qui me fera vibrer comme j’ai envie de vibrer.

Sur les sites de rencontres, j’ai rencontré davantage de préjugés dirigés vers le spectre de l’autisme et de grossophobie qu’ailleurs. La plupart des gens n’ont aucune inhibition et, cachés derrière un écran, ils laissent libre cours à la haine qui semble si répandue sur le Web.

Je veux aimer comme on n’a jamais aimé avant

Néanmoins, j’ai rencontré là des gens merveilleux qui, je l’espère, resteront dans ma vie longtemps. Je n’ai pas encore trouvé mon prince charmant, mais que voulez-vous? Ce doit sembler trop beau, car je n’en veux pas à son job, son argent et si peu à son apparence. Ce que je recherche moi, c’est beaucoup d’intelligence, de l’humour à profusion, de la galanterie et du charme à revendre!

Peut-être suis-je trop fleur bleue, mais j’ai envie de vivre une belle connexion de cœur à cœur, d’âme à âme. Alors au diable l’attente! Elle vaut la peine si c’est pour vivre une vraie et surtout une belle histoire d’amour!

Et vous? Vous êtes en couple ou célibataire? Recherchez-vous l’amour ou peut-être l’avez-vous trouvé? Comment vous y êtes-vous pris?

Laisser un commentaire