Par Josée Durocher

C’est entre deux sourires, des regards emballés et des idées partagées que j’ai rencontré Frédéric Desjardins un mardi après-midi de mars où le soleil voulait se pointer le nez. C’est de Luminol que nous avons parlé, de grands rêves de contribution et de la chanson Le métronome qui rappelle le monde intérieur d’une personne autiste.

À maintes reprises, j’avais aperçu, entre deux statuts Facebook, le nom de Luminol et un moment donné — comme la plupart des gens le font aussi — j’ai osé cliquer sur l’image qui y correspondait par curiosité, juste pour voir…

Ce tout petit clic m’a transportée dans l’univers imagé de Frédéric Desjardins, celui qui se décrit lui-même comme étant un homme-orchestre au sein de Luminol. 

Mais qui est Frédéric et qu’est Luminol?

Frédéric est un enseignant de français au niveau secondaire, résidant dans la belle ville de Québec. Il a notamment enseigné à beaucoup de jeunes adolescents autistes. Il est également musicien et parolier, et a même déjà remporté des prix pour son grand talent avec les mots. Mais c’est d’abord et avant tout un être passionné et imaginatif qui a le cœur sur la main, rien de moins!

Avec des amis, il a cofondé Luminol et fait taper du pied les gens qui adoptent ses projets, car, c’est tout en chansons qu’il vise un monde inclusif. C’est surtout sans prétention qu’il parle de son grand talent créatif.

Le métronome 

La dernière création de Luminol s’intitule Le métronome. « À force de côtoyer des personnes autistes, j’ai voulu leur rendre hommage. J’ai voulu me mettre à la place d’une personne autiste et parler de ce qui se passe à l’intérieur », m’explique un Frédéric des plus volubiles et généreux.

Généreux, oui il l’est! Puisque cette chanson servira à amasser des fonds pour la cause de l’autisme et se verra déployée, si la générosité de tous est au rendez-vous, en d’autres projets encore plus grands, toujours pour la même cause.

C’est nul autre que Marc Chabot qui a contribué à son texte par une plume plus que généreuse. Et c’est l’interprète qu’on a pu entendre à La Voix et qui fait l’unanimité partout où il passe, Christian Marc Gendron, qui chantera Le métronome. 

Ce que j’en pense…

Vous savez, j’aime les gens allumés sur la créativité, les gens capables de s’exprimer ou de donner une voix à ceux qui ne peuvent parler… j’aime les gens qui font une réelle différence! Ma rencontre avec Frédéric Desjardins laisse croire que tout est possible et que des beaux projets dans le monde de l’autisme, il y en a beaucoup et il y en aura encore!

Je prédis que « Le métronome » touchera énormément les gens. Après tout, rien de mieux qu’une mélodie positive pour décrocher un sourire à tous ceux qui l’entendent!

Si vous aussi voulez contribuer à l’essor de la chanson « Le métronome », cliquez ici pour vous rendre sur le site de sociofinancement La Ruche et partagez ce projet qui est non seulement au cœur de l’autisme, mais qui parle d’autisme avec cœur!