Je ne suis pas la seule autrice autiste! 

Laissez-moi vous présenter des femmes inspirantes qui signent des livres qui font rêver ou grandir.

 

Par moi, Josée Durocher!

C’est avec l’énergie de la découverte et du partage que je vous invite à la lecture. Les seules qualités qu’on doit avoir pour cette lecture sont essentiellement la curiosité et l’amour des femmes puisque les femmes autistes ne sont pas si différentes des autres femmes.

Je vous invite à une forme ludique d’outil en mieux-être. J’ai développé ce jeu de quarante-huit cartes parce que je l’ai moi-même expérimenté sous sa forme beta en inscrivant et en relisant chaque jour des phrases clés dans mes cahiers. Ces phrases m’ont toujours fait le plus grand bien

Par la très drôle mais toujours pertinente,

Guylaine "Guylou" Guay!

Clovis adore marcher avec sa maman. Il gambade. Il sautille. Mais, surtout, il agite les mains de bas en haut, de haut en bas, de droite à gauche, de gauche à droite, et ce, sans arrêt !

Pour une raison aussi mystérieuse que bizarre, Clovis n'aime pas les vêtements. Il préfère être tout nu...TOUJOURS tout nu. Mais pour faire un bonhomme de neige, ce n'est pas évident ! 

Clovis a peur des nuages. Des petits nuages. Des gros nuages. Des nuages blancs. Des nuages gris. Des nuages noirs. Des nuages ronds. Des nuages longs. Pourquoi ? 

Par la très volubile et intéressante,

Valérie Jessica Laporte!

Déchirée par un désir d'authenticité qu'on lui a refusée depuis toujours, une enfant autiste fugue loin de chez elle : pendant tout un été, elle squattera un terrain de camping. Ne se conformant pas à ce que l'on attend d'une fille, elle décide de vivre en garçon et, puisque ses mots font mal aux autres, elle s'enferme dans le mutisme.

Par la très en demande,

Mélissa Perron!

9782897814519_large

Fabienne a 30 ans et tout pour être heureuse. Indépendante de fortune, elle est peintre et sa carrière est prometteuse. Sa maison, construite sur un grand terrain boisé, au pied de la montagne, est flanquée d’un atelier, son «phare». Mais à quoi bon tout cela, désormais? La dépression a fauché la jeune femme. Du gros chat orange errant qu’elle nourrit, elle dit : «Celui-là était comme moi : perdu.» Fabienne est peut-être perdue, mais...

Six ans après sa dépression, Fabienne Dubois mène une vie presque rêvée. Elle adore son emploi dans une maison de soins palliatifs, peint plus que jamais et vit toujours avec son amoureux Fred. Et deux ans plus tôt, elle a fait une grande découverte en apprenant qu’elle était autiste, un diagnostic qui a redéfini son passé et illumine sa vie quotidienne. 

Par la très engagée,

Lucila Guerrero!

Lucila Guerrero n'est pas une maman comme les autres. Pendant sa grossesse, elle a tenu un journal intime sur ses joies et des inquiétudes liées au développement de son enfant. Son témoignage écrit et photographique nous dévoile aujourd'hui sa relation très particulière avec son fils autiste. Elle-même autiste, elle nous décrit le cheminement qui lui a permis de communiquer avec un enfant dont le comportement est une énigme de chaque instant. 

Aimer dans l’imbroglio explore la question de l’amour chez les personnes autistes. L’amour ressenti et l’amour perçu. Ce livre veut montrer et illustrer que contrairement à la croyance populaire qui veut que les autistes mènent une vie dépourvue d’amour, l’amour et ses différentes manifestations existent bel et bien dans leur vie. 

Par la très énigmatique,

Iris M!

Pour ma dernière année au secondaire, j'ai droit à une nouvelle école. Encore une. Mais j'ai l'habitude. Mes parents déménagent souvent. Au début, c'était difficile ; toutefois, au fil du temps, je me suis réglée. Je suis une horloge qui fonctionne selon son propre rythme : régulier, fixe, immuable. 

Par une sommité en matière d'autisme,

Dre Isabelle Hénault!

Véritable guide de référence sociosexuelle, cet ouvrage aborde de façon exacte et rassurante une foule de sujets liés à la vie affective et sexuelle des personnes Asperger.

Éducation sexuelle et intervention auprès des personnes avec syndrome d'Asperger. L'amour et le sexe, ça nous concerne tous. Tous, y compris les personnes atteintes du syndrome d'Asperger. 

Par un collectif pas piqué des vers!

Par la très érudite et épatante, 

Isabelle Queyroi,PhD !