Par Josée Durocher

C’est par un jour un peu frisquet de mai que j’ai enfin discuté de vive voix avec mon nouvel ami Martin Théberge, chanteur. Ça fait déjà un bon moment que nous sommes en « contact » sur Facebook, mais nous avons pris le temps d’échanger il y a peu de temps. On aura beau dire, même pendant la crise sanitaire actuelle, il est possible de nous faire de nouveaux amis!

Nos brefs échanges m’avaient fait entrevoir Martin comme un homme chaleureux et doux. Mon intuition ne m’a vraiment pas trompée puisque c’est un être humain fascinant que j’ai découvert.

Près de la nature et des autres humains

Lui qui habite un petit lopin de terre de 10 acres environ tout près d’un lac, y vit en amour et amoureux de la vie elle-même depuis un moment déjà. Martin, étant un gars qui aime la nature par-dessus tout, possède sa propre ménagerie qui se compose de deux chiens, de deux oies (de superbes créatures) et de cinq poulettes, rien de moins!

Bien qu’il vive bien le confinement, je devine qu’il a hâte de voyager. On dirait bien que ça le démange effectivement! Surtout lorsqu’il me parle d’enfants thaïlandais avec qui il correspond fréquemment. Ces jeunes, il les a rencontrés dans des orphelinats et, chaque fois qu’il en a l’occasion, il se dévoue pour eux.

Martin, le chanteur

Photographe: Jean-Charles Labarre

Mais Martin n’est pas qu’un homme de la terre et un citoyen modèle, non. C’est aussi un chanteur avec une voix irréprochable. Je vous jure qu’on ne s’en lasse jamais! Sa toute dernière pièce, Tous les cris, les SOS fait place à une interprétation vraiment douce et pas du tout criarde du fameux numéro 1.

Accompagné de Benoît Sarrasin, un pianiste dont la réputation n’est pas à refaire et qui travaille avec des artistes comme Isabelle Boulay, il a revisité plus d’une centaine de chansons dans le studio du musicien.

Sa vidéo a été vue plus d’un million de fois, et c’est très compréhensible puisque les images aussi sont douces et calmes. Ça invite au lâcher-prise, à la détente suprême et ça fait un bien fou.

On pourrait penser que Martin est un gars de télévision et de radio. Effectivement, il a reçu en entrevue des artistes parmi les plus grands du Canada et il faisait la promotion d’artistes francophones dans son dernier job : celui d’animateur radio.

Mais, même si c’est à nous y méprendre parce qu’il est des plus volubiles et distrayants, il est avant toute chose un artiste dans l’âme… un chanteur né.

Une voix formidable

Il a d’ailleurs fait ses classes avec une des meilleures : la feue très grande dame Lucille Dumont. D’où elle est maintenant, elle serait fière de son chanteur! C’est un départ de sa Gaspésie natale plutôt précoce (à l’âge de 17 ans) pour Montréal qui a mené à cette formidable rencontre.

Et même si on pense qu’il a eu une vie facile sans tourmentes, Martin m’apprend qu’il souffre d’épilepsie plutôt sévère qui est, par chance, médicamentée et bien contrôlée.

Je veux saluer ce nouvel ami, un véritable battant. Que ce soit pour les causes dans lesquelles il s’implique, ses différentes occupations ou son chant, Martin Théberge, j’en suis certaine, n’a pas fini de me surprendre!

Je vous invite à aller visionner la vidéo de la pièce Tous les cris, les SOS sur sa chaîne YouTube ou à vous laisser bercer par cette même chanson sur la plupart des plateformes numériques destinées à la musique.

Je vous rappelle que vous pouvez participer à la collecte de fonds Mot à Mot en cliquant ici.  Ces fonds serviront à défrayer les coût relatifs à l’optimisation des textes et leur correction dans le cadre de témoignages reçus au service Mot à Mot de ce site.  Ce service permet aux personnes autistes ou différentes, leurs familles et leurs aidants de s’exprimer sur leur réalité ou leur vécu.